mysql_connect=Resource id #1 - Erreur=
mysql_select_db=1 - Erreur=

Array
Aujourd'hui au Royal
Programme par semaines
Horaires 5 semaines
Soirées
Prochainement
Entrée libre
Entre nous
Nous trouver
S'inscrire à la
mailing-list
 
Buena Vista Social Club adios - VOSTF
Américain, Cubain (2017) 1h50
Documentaire
Date de sortie : 26/07/2017 .
de Lucy Walker avec Ibrahim Ferrer, Omara Portuondo, Manuel Mirabal...

SYNOPSIS :
En 1999, Wim Wenders sortait Buena Vista Social Club, un documentaire sur la vivacité de la musique cubaine. Seize ans après, la réalisatrice a cherché à savoir ce que les musiciens étaient devenus. Entre temps, Fidel Castro est mort, tout comme Compay Segundo et d'autres musiciens cubains qui étaient au centre du film de Wenders. En compagnie de cinq musiciens du groupe original, Lucy Walker revient sur cette histoire extraordinaire et sur l'impact qu'elle a eu à Cuba. Elle se rend également à l'endroit où se tenait le fameux club où jouaient les musiciens et tente d'analyser l'évolution du pays durant ces années.
COMMENTAIRE :
En musique, l’improvisation est source de magie, et comme elle est au cœur de la musique cubaine, il n’est pas étonnant que la spontanéité soit à l’origine de la formidable histoire du Buena Vista Social Club. Tout a commencé en 1996, lorsque le producteur de disques Nick Gold, le producteur et guitariste Ry Cooder et le leader du groupe Juan de Marcos González se retrouvèrent à La Havane pour enregistrer un album aux sonorités à la fois cubaines et africaines. Le projet n’aboutit pas parce que les musiciens africains ne purent être présents, mais une nouvelle idée vit le jour : recréer les mélodies cubaines traditionnelles du “Son” (base de la salsa) des années 1930, 1940 et 1950 avec leurs interprètes originaux. Un groupe de maestros du genre fut spécialement réuni. La plupart d’entre eux étaient alors à la retraite, à l’image d’Ibrahim Ferrer qui avait abandonné sa carrière de chanteur et cirait des chaussures pour joindre les deux bouts, ou du célèbre pianiste Rubén González qui n’avait plus joué depuis que des termites s’étaient attaqués à son instrument plusieurs années auparavant. Une par une, d’autres incroyables légendes de la musique cubaine rejoignirent la formation : Eliades Ochoa, Omara Portuondo, Barbarito Torres, Guajiro Mirabal, Compay Segundo, Manuel Galbán, Cachaíto López… Le Buena Vista Social Club était né, et la magie créée lors de ces sessions improvisées, grâce aux chansons évocatrices et émouvantes d’une époque oubliée, a fait sensation dans le monde entier. Le film revient sur le succès inattendu de l’album de 1997, sa victoire aux Grammy Awards, et les tournées solos et collectives qui ont suivi, au cours desquelles le public est tombé sous le charme du Buena Vista Social Club – de leur musique enivrante mais aussi de leurs personnalités exubérantes. La productrice Christine Cowin confie : “En apprenant à connaître ces individus et leurs histoires, j’ai été frappée par le sens de l’humour, la sagesse et la dignité dont ils ont fait preuve au fil de leurs longues carrières, mais aussi par le fait que l’âge n’a rien enlevé à leur passion pour la musique.” Le producteur Zak Kilberg ajoute : “Certains de ces musiciens ont vécu 60, 70 ou 80 ans – 90 dans le cas de Compay Segundo – avant de connaître le succès international que leur a apporté le Buena Vista Social Club. Leur histoire recèle un optimisme rare et incroyable.”
NOTE :
Tout public
 
 
Cinéma Le Royal, 8, avenue Foch 64200 Biarritz Tel : 05 59 24 45 62 Fax : 05 59 22 33 67 cinema-biarritz@numericable.fr