mysql_connect=Resource id #1 - Erreur=
mysql_select_db=1 - Erreur=

Array
Aujourd'hui au Royal
Programme par semaines
Horaires 5 semaines
Soirées
Prochainement
Entrée libre
Entre nous
Nous trouver
S'inscrire à la
mailing-list
 
Gauguin - voyage de Tahiti
Français (2017) 1h42
Biographie
Date de sortie : 20/09/2017 .
d’Edouard Deluc
avec Vincent Cassel, Tuheï Adams, Malik Zidi.

SYNOPSIS :
1891. Gauguin s’exile à Tahiti. Il veut trouver sa peinture, en homme libre, en sauvage, loin des codes moraux, politiques et esthétiques de l’Europe civilisée. Il s’enfonce dans la jungle, bravant la solitude, la pauvreté, la maladie. Il y rencontrera Tehura, qui deviendra sa femme, et le sujet de ses plus grandes toiles.
COMMENTAIRE :
Edouard Deluc explique d’où lui est venue l’idée du film : “De ma rencontre avec Noa Noa, carnet de voyages écrit par Gauguin après son premier séjour à Tahiti, en 1893. Un récit d’aventures d’une poésie incroyable sur les mystères de la création, le goût du lointain, la dévotion absolue à l’art, la nécessité de construire une oeuvre. Mais aussi sur l’amour et la liberté. Découvert lors de mes études aux Beaux-Arts, le texte est toujours resté dans ma bibliothèque comme le fantôme d’un film possible. (...) Gauguin, personnage hors-normes à la poursuite d’un rêve hédoniste, veut s’affranchir de toutes les conventions, renouer avec cette nature “sauvage” qui l’a déjà mené en Bretagne, à Panama ou en Martinique, trouver sa muse, son “Eve primitive “ la femme qu’il cherche et qui le distinguera. En 1891, il fait un geste et un mouvement à la fois sacrificiels et puissants. Il quitte Paris pour la Polynésie, où il va peindre avec rage, mais dans l’indifférence générale, soixante-six chefs d'œuvre en dix-huit mois qui figureront un tournant dans son travail, influenceront les fauves et les cubistes, marqueront l’avènement de l’art moderne. Deux phrases de lui ont sans cesse guidé mon travail : “Je ne suis pas ridicule, je ne puis pas l’être car je suis deux choses qui ne le sont jamais, un enfant et un sauvage.’’ Et “ Je retournerai dans la forêt vivre de calme, d’extase et d’art.” Elles disaient tout de mon projet. (...) A la lecture de Noa Noa, j’avais été subjugué par le fait que l’arrivée de Gauguin à Tahiti correspond à la mort du dernier roi Maori. Il débarque à l’heure où une culture primitive vieille de 2000 ans se meurt sous les diktats des missionnaires, s’abandonne aux bras de la République française. Tehura se situe dans le mouvement de l’île au point d’oublier ses croyances et ses traditions : elle veut aller à l’église. Quand il peint le visage et l’âme maoris, Gauguin documente donc une civilisation qui est en train de s’abîmer et de disparaître. Il peint quelque chose qui s’efface.”
NOTE :
Tout public
 
 
Cinéma Le Royal, 8, avenue Foch 64200 Biarritz Tel : 05 59 24 45 62 Fax : 05 59 22 33 67 cinema-biarritz@numericable.fr