Une Affaire de Famille

Une affaire de famille est le dernier film d’Hirokazu Kore-eda, palme d’or à Cannes cette année : nous avons le grand plaisir de vous le proposer ensortie nationale. Habitué des sélections officielles (6 à Cannes !), Kore-eda a obtenu la prestigieuse récompense après avoir déjà gagné le prix du jury en 2013 pour Tel père, tel fils. Pratiquement tous ses films, de Still walking (2008) à Tel père tel fils justement ou encore le très attachant Notre petite soeur (2015), questionnent la famille et notamment la filiation. Même si Kore-eda préfère se référer à Naruse et au Truffaut des 400 coups, son bel humanisme l’inscrit dans la lignée des plus grands réalisateurs japonais dont Ozu est sans conteste la figure tutélaire. Mais Une affaire de famille pourrait être le sous-titre de beaucoup de films que nous aurons à l’affiche. Egalement en sortie nationale, Wildlife, le premier film de Paul Dano (Little Miss Sunshine, There Will Be Blood) en tant que réalisateur, s’attache à décrire un couple (formidablement incarné par Carey Mulligan et Jake Gyllenhaal) en décomposition sous les yeux effarés de leur fils préadolescent. La filiation entre Paul Dano et Paul Thomas Anderson est évidente : c’est There Will Be Blood qui a donné à l’acteur son premier grand rôle. Hard Eight (1996, mais le film n’a jamais été diffusé en France) qui se déroule dans le monde glauque des jeux, décrit l’éducation d’un paumé (John C. Reilly) par son mentor (Philip Baker Hall) qui lui transmet les codes de cet univers impitoyable. Cette découverte de son premier long métrage est une belle opportunité de compléter la connaissance de l’univers de Paul Thomas Anderson. Embastillé, Kirill Serebrennikov n’a pas pu terminer lui-même Leto (L’été). Mais la famille du cinéma s’est mobilisée pour que son film soit achevé : les scènes manquantes ont été tournées à Saint-Pétersbourg par son équipe à partir de notes rédigées par Serebrennikov. Ensuite, elle s’est réunie à nouveau pour que Leto soit présenté à Cannes. L’été, c’est celui de l’espérance engendrée par la Perestroïka qui s’annonce quand l’incarcération de Kirill Serebrennikov dit bien sa clôture… Enfin, le Festival d’Amérique Latine organise une soirée au Royal le 14 décembre avec la projection Les Héritières (Las herederas) réalisé par Marcelo Martinessi. Proposé lors du dernier festival, Les Héritières a reçu un très bon accueil. Cette soirée inaugure une collaboration régulière entre nos deux associations afin d’offrir un regard sur le sous-continent à partir de ses productions cinématographiques. Quant aux familles biarrotes, elles auront l’opportunité d’accompagner les plus petits au Royal pour découvrir le dernier opus d’Astérix - Le secret de la potion magique – en avant-première dès le dimanche 2 décembre.

Jean-Marie Tixier

Président de l’association Version Originale